<< ACCUEIL

Horlogerie
ancienne


Musique mécanique

Carillons

Boîtes
    à musique

Serinettes

Jeux de
    flûtes

Nouveaux
     cylindres


Automates

Oiseaux chanteurs

Cages à jeu
    de flûtes


Références

Expertises

Conseils,
réflexions


Présentation

Contact

Liens

 

 

Horlogerie ancienne

Les mouvements d'horlogerie sont classés, suivant leurs dimensions, en trois catégories. On distingue ainsi ceux de petit, de moyen et de gros volume. Le premier groupe comprend les montres, le second les pendules et les régulateurs et le troisième les horloges d'édifices. Les montres et les pendules peuvent encore être encore différenciées suivant leur degré de finition ou de précision. On parle alors de haute horlogerie, d'horlogerie de précision et d' horlogerie courante.

Chaque catégorie requiert un savoir faire et un outillage spécifique et, bien que les principes généraux soient les mêmes, les horlogers se consacrent généralement à une seule d'entre elles. Notre atelier est spécialisé dans la restauration (rhabillage) de mouvements de pendules (de cheminée, comtoises etc.) et de régulateurs, essentiellement construits aux XVIIIe et XIXe siècles.

Les principales causes d'arrêts d'un mécanisme sont l'usure de ses mobiles et la dégradation des huiles et graisses indispensables à sa marche. Le rhabillage implique un démontage complet du mouvement. Si nécessaire, les pivots des roues sont repolis à l'aide de brunissoirs. Un pivot rayé ou usé entraîne une ovalisation du trou de platine dans lequel il tourne. Pour redonner au trou son diamètre d'origine, on perce la platine et on y chasse de force un bouchon de laiton percé et alésé à la bonne dimension. Lors de cette opération, les entre-axes des roues doivent être scrupuleusement respectés pour assurer un parfait engrènement. De même tous les jeux des mobiles qui assurent des fonctions doivent être contrôlés et rectifiés si nécessaire (une attention particulière doit être portée à l'échappement). Les pièces présentant une usure trop prononcée doivent être refaites dans le même matériau, en respectant la forme et les caractéristiques d'origine. Enfin, les fonctions mécaniques étant révisées, le mouvement est nettoyé pour lui redonner son éclat, les aciers sont polis et bleuis suivant le style d'origine. Il est alors remonté, huilé, graissé et réglé. Le rhabillage bien mené d'une pendule peut lui assurer une marche de cinq ans. Passé ce délai, les dégradations que nous avons évoquées ne feront qu'empirer.

Quelques unes de nos références :

  • Musée des Arts Décoratifs.
  • Musée Nissim de Camondo.
  • Musée du Petit Palais.
  • Musée de la Vie Romantique.
  • Musée Gustave Moreau.
  • Hôtel de Ville de Paris.
  • Musée du Palais Royal d'Ajuda à Lisbonne.
  • Collections tant françaises qu'étrangères.
  • Clientèle particulière.

Depuis 1999, nous avons entrepris, à la demande du département des Objets d'Art du musée du Louvre, une campagne de conservation préventive sur l'ensemble des 548 montres de la collection du musée.

 




Suite  >

 

Tous droits réservés. Reproduction interdite.


Pendule squelette,
fin XVIIIe siècle



Détail d'une autre pendule

 


Réglage
d'un échappement

 


Rouages d'une pendule

 


Echappement à verge
ou à roue de rencontre

 


Machine à tailler les roues